[Chronique] Accueillir et sécuriser son équipe dans un contexte incertain – 1/3

Le 4 Mai 2020

Faire face à l’incertitude et à l’instabilité est une composante inévitable des entreprises dans un monde complexe et mouvant. La crise sanitaire que nous traversons intensifie le niveau d’incertitude et challenge profondément les routines et fonctionnements habituels.

A cela vient s’ajouter les émotions et les affects, qui brouillent notre vision objective et rationnelle des situations et nous empêche d’accueillir tranquillement et sereinement les événements qui s’offrent à nous. Il est alors critique pour le Manager de faire le point sur ses propres ressentis et s’apaiser, pour pouvoir accompagner son équipe sur le champ émotionnel.

Les quelques conseils pratiques de cet article visent à vous guider en tant que Leader dans les actions à mener auprès de votre équipe pour lui permettre de se remettre en chemin sereinement vers son activité.

1/ POSER UN CADRE SÉCURISANT

Enjeu : rassurer sur votre capacité à faire respecter les règles pour générer de la confiance

Une fois les messages du Comité de Direction passés, prévoir un échange à la maille de votre équipe, afin de l’accueillir et de reposer le cadre de fonctionnement spécifique à la reprise de l’activité.

Il sera important et structurant de revenir sur le sens des règles posées dans le cadre du nouveau dispositif sanitaire.

Il s’agit aussi d’offrir à l’équipe un temps d’appropriation des conditions de retour, et de leur permettre de poser leurs questions dans un groupe plus restreint et donc plus sécurisant.

Pour établir une confiance mutuelle, il serait intéressant de prévoir un temps d’échange autour de la question suivante : « Comment sommes-nous tous garants et co-responsables du cadre ? »

2/ L’INCLUSION

Enjeu : se remettre en lien après une phase de retrait

Il est important d’équilibrer les éléments de LOI et les éléments de LIEN. Après avoir rappelé les règles, nous suggérons de proposer à l’équipe un temps d’inclusion.

Proposer un processus qui permette à chacun de s’exprimer et d’entendre les autres sur un sujet facile et positif.

Par exemple : Quelle va être ma contribution dans l’entreprise pour que la reprise se passe le mieux possible et que le climat soit ouvert et positif ?

Vous pouvez également proposer une routine quotidienne autour d’un baromètre des émotions.

Par exemple : « Comment est-ce que je me sens ce matin ? Dans quelle humeur j’arrive ? Est-ce que j’ai une demande à formuler au groupe ? Qu’est-ce que je me propose de faire pour me mettre en énergie positive ? »

3/ LANCER L’ACTIVITÉ

Enjeu : se remettre rapidement dans l’activité pour éviter la contagion émotionnelle

Se mettre en action est rassurant car nos routines d’activité nous sont familières et nous nous y sentons compétents. Ne tardez pas à remettre vos collaborateurs dans l’activité.

Veillez à toujours bien équilibrer Exigence et Bienveillance. Placez l’exigence au bon niveau : trop haut, ce serait décourageant voire générateur de rébellion, trop faible cela pourrait être perçu comme de la complaisance et de la non reconnaissance par une moindre valeur donnée à leur travail.

Plus que jamais, assurez-vous que vous adaptez votre Management aux besoins et niveau d’autonomie de chacun. Ne soyez pas surpris que cette phase d’arrêt et de retrait à laquelle s’ajoute l’inquiétude puisse faire reculer le degré d’autonomie de certains. Soyez très présents aux côtés de votre équipe, afin de guider, rassurer et ancrer les nouvelles routines.

Identifiez les personnes clés qui pourraient vous permettre de déployer une stratégie des alliés.

Enfin, donnez du feedback en continu, reconnaissez individuellement et collectivement les résultats obtenus afin de favoriser l’engagement.

4/ PERMETTRE L’EXPRESSION DES ÉMOTIONS

Enjeu : garantir une qualité d’écoute et de lien, faire preuve de compréhension

En « one to one », sur le terrain, régulièrement (à minima une fois par jour), prenez un moment d’échange informel avec chacun afin d’aller sonder son humeur, vérifier qu’il vit cette reprise sereinement.

Exemple : « comment cela se passe-t-il pour toi ? Comment te sens-tu dans ton activité ? Quel est ton niveau d’énergie ? Et ton humeur globale ? Y a-t-il des choses qui ne fonctionnent pas pour toi et dont tu aimerais me parler ? Par rapport à ce que tu as partagé avec l’équipe ce matin pendant le point Météo, souhaites-tu m’en dire plus ?… ».

Si une personne vous semble dans des émotions difficiles (colère, tristesse, peur), vous pourrez alors prévoir un temps de Management en individuel. Vous pouvez vous appuyer sur le processus d’écoute empathique OSBD.

5/ COMMUNIQUER SUR le SENS – le QUOI et le COMMENT

Enjeu : sur-communiquer pour asseoir votre leadership, permettre à chacun de s’engager dans le projet et l’activité
  1. Prendre de la hauteur – Être très au clair sur le Sens des décisions. Pourquoi (causalité) et pour quoi (finalité) prenons-nous cette orientation ? Quels sont les enjeux ? Cela vous permettra de porter et incarner pleinement les décisions et d’asseoir votre Leadership.
  2. Être soi-même suffisamment informé pour être prêt à répondre aux interrogations…
  3. … et en même temps accepter de ne pas avoir réponse à tout. S’engager alors à revenir avec des éléments de réponse.
  4. Prendre les sujets de préoccupation, les problèmes et les traiter au fil de l’eau. Penser systématiquement à faire des retours sur l’avancement au fur et à mesure, sans laisser de longs moments sans informations.

Rendez-vous dès demain pour la suite de notre article avec les postures à adopter et les écueils à éviter.

Pauline GOUJON Coach professionnelle certifiée
Philippe TIXIER
Consultant et Coach – Dirigeant IDAE Consulting