Codéveloppement professionnel – Se former autrement pour améliorer sa pratique professionnelle.

Le 1 Oct 2020

Qu’est-ce que le codéveloppement professionnel ?

Le codéveloppement professionnel est une approche pédagogique d’apprentissage et d’entraide qui mise sur le groupe et sur les interactions entre les participants pour favoriser l’atteinte de l’objectif fondamental : apprendre les uns des autres afin d’améliorer sa pratique professionnelle.

Un groupe de codéveloppement professionnel est un espace de développement qui permet, à partir de la réflexion qu’un acteur mène sur sa pratique, de porter collectivement un regard systémique sur une situation professionnelle, souvent complexe et délicate, pour grandir dans sa pratique professionnelle et avancer sur ses problématiques à forts enjeux.

C’est un outil puissant de prise de recul et d’intelligence collective au service du développement des personnes dans leurs organisations.

Quand avoir recours au Codéveloppement ?

Dès lors qu’une personne se trouve confrontée à une préoccupation, un problème, un projet à fort enjeu pour elle et pour son entreprise et qu’elle est motivée pour s’engager dans un processus d’apprentissage collectif où elle peut aider et être aidée.

De manière non exhaustive, le codéveloppement est une réponse pertinente aux besoins suivants :

  • Renforcer les compétences et l’efficacité managériales
  • Favoriser le développement et l’autonomie
  • Permettre un temps de réflexion
  • Créer une culture de coopération et d’ouverture
  • Développer la créativité et l’innovation
  • Confronter et formaliser ses « modèles » avec un groupe de pairs (dirigeants, managers, …)

Les participants notent souvent des bénéfices additionnels ; en effet le processus de codéveloppement peut permettre de :

  • Passer à l’action : il permet d’ouvrir des voies et de susciter des plans d’actions
  • Reprendre la main et débloquer des situations qui semblaient verrouillées
  • Oser et savoir se faire aider
  • Adopter une posture de manager-coach : le processus incite à travailler l’écoute active, le questionnement visant à comprendre, les apports visant à faire réfléchir et non à convaincre
  • Prendre confiance dans son propre jugement et sa capacité d’adaptation

NI pure résolution de problèmes, NI supervision, NI groupe d’entraide, le CODEVELOPPEMENT a pour objectif l’apprentissage et l’amélioration de la pratique professionnelle.

« Contrairement aux groupes d’études où l’objectif est de traiter un cas en étant centré sur la résolution de problèmes, le codéveloppement vise d’abord à aider un acteur (le client) à réfléchir sur sa pratique. En codéveloppement, le but de la « consultation » ne consiste pas à résoudre le problème du client mais à l’aider à mieux comprendre et à mieux agir, à l’aider à apprendre à partir de ce qu’il expose. La résolution des problèmes est souvent un des « effets kiss cool » du codéveloppement.

Et contrairement à la supervision qui est animée par un praticien expert du métier du client, le codéveloppement repose sur l’expertise collective (le co-), le facilitateur étant fondamentalement centré sur le processus pour permettre la progression du groupe.

Enfin, le codéveloppement se distingue du simple groupe d’entraide où l’objectif premier est le soutien moral et l’entraide générale, en mettant clairement l’accent sur une entraide visant une amélioration spécifique de la pratique professionnelle. Les échanges sont d’ailleurs moins spontanés que dans un groupe de soutien et formalisés par un « contrat » qui « cadre » la démarche.

Delphine AUBIN-MOUSSET – Consultante coach IDAE

Concrètement, comment se passe une séance de codéveloppement ?

« La réflexion effectuée, individuellement ET en groupe, est favorisée par un exercice structuré de consultation qui porte sur des problématiques vécues actuellement par les participants… ».

(Champagne & Payette, 1997)
  • Groupe de 5 à 8 participants.
  • Participants motivés à travailler sur une problématique donnée en expérimentant un nouveau mode de fonctionnement.
  • Cycle de 6 à 10 séances de 2 à 3h avec rencontres périodiques (environ tous les mois).
  • Consultation sur les projets/sujets de chacun : un « client » à chaque séance, aidé par les « consultants ».
  • Démarche structurée en 6 étapes (selon la méthode de Payette et Champagne). Le protocole s’appuie sur la confidentialité et le respect des situations et des personnes.
  • Chaque groupe est accompagné par un facilitateur certifié qui garantit le bon déroulement des séances par l’animation et la régulation du processus à travers une posture adaptée.